Notre rentrée créative !

Aujourd’hui, les découvertes dont je vais vous faire part seront uniquement artistiques.

Il s’agit de trois talents, trois têtes bouillonnantes et créatives.

 

Cara Carmina.

Cara Carmina est illustratrice, peintre, photographe, designer textile, et parfois un peu tout en même temps .

Les photographies de son travail parleront d’elles-mêmes.

Cela fait maintenant une petite année que nous suivons son travail,

(au loin, tout là-bas, she is from Montreal)

nous l’avions contactée afin de distribuer certaines de ses créations dans notre boutique.

Cara Carmina est une artiste d’intérieur.

Son appartement ressemble à un atelier,

(son atelier ressemble à un appartement)

Elle vit de poésie et d’eau fraîche, entourée de ses quatre chats (oui quatre !).

Elle est très active sur les réseaux sociaux, nous partage toujours ses travaux en cours,

ainsi qu’une photo de « bonne nuit », d’elle et de ses chats, presque tous les soirs.

C’est toujours drôle, attendrissant, poétique, doux et pêchu à la fois.

Frida est une de ses héroïnes préférées.

Cara la dessine, la confectionne, avec toujours cette petite touche mexicaine qui la maquille et lui donne cette aura si spéciale.

Sans parler de ses chats, cette bande de copains toujours là, sur le bureau comme sur le papier, toujours prête à faire son grand numéro,et qui apporte, au fil des coups de crayon, ce côté si naïf.

 

Crédit photo/Faire un tour : http://caracarmina-atelier.blogspot.fr/

Ses actualités : https://www.facebook.com/caracarminadolls

Sa boutique : http://www.etsy.com/ca/shop/Caracarmina

 

Et maintenant Paris, et plus précisément les Trois Baudets.

Lundi 23 septembre, deux jeunes artistes étaient en première partie d’Alexandre Kinn.

Il s’agit de Kévin Lartig et Michael Wookey.

Si vous suivez nos actualités, ces noms ne doivent pas vous être inconnus.

Ils sont nos deux coups de coeur de la rentrée.

(on aime bien quoi)

(ils sont amis hein, ce n’est pas un hasard total si nos deux artistes préférés jouent le même soir. Et même que l’un a co-réalisé l’album de l’autre.)

Je vous explique.

 

D’un côté, il y a la variété française.

Celle fantasmée par les vieux souvenirs.

Kévin Lartig.

Un rêveur bourré d’ héroisme.

Des mélodies cinématographiques.

Des textes fantomatiques portés par l’ironie et la fantaisie du désespoir.

 

 

De l’autre côté , il y a la pop authentique, la vraie de vraie.

De la pure importation britannique.

Michael Wookey.

Le chef d’orchestre d’un cabaret infernal.

Des textes socio-romantiques accompagnés par une fanfare déglinguée aux airs de blues et de jazz.

Rajoutez à ce bouillonnement tumultueux un soupçon d’instrument-jouets, et pour sûr, vous obtiendrez un Michael Wookey.

 

Bref, tout un programme, et comme on dit souvent :

(je ne sais pas si ça se dit, mais cela ne me surprendrait pas si ça se disait)

La Musique, ça ne sert à rien d’en parler, il vaut mieux l’écouter.

Ils sont en écoute libre ici :

Kevin Lartig :

http://kevinlartig.fr/#content-music

Michael Wookey :

http://www.michaelwookey.com/music.html

 

Crédit photo : Oh bah tiens c’est moi .

Aller faire un tour :

http://kevinlartig.fr/

http://www.michaelwookey.com/

 

Et bien voilà, tout est dit.

Ne reste plus qu’à regarder et écouter :)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !