Les Pokkoulis

Mais il faut aussi se préparer aux fêtes du Nouvel An.

Au Japon, elles durent une semaine entière.

Voici qu’apparaissent déjà, dans les rues,

devant chaque porte,

des bouquets faits de branches de pin,

de bambou et de prunier.

Le pin,

parce qu’il reste toujours vert et frais,

même au coeur de l’hiver.

Le bambou,

parce qu’il est fort et souple

et se relève après l’ouragan.

Le prunier,

parce qu’il fleurit, avec un doux parfum,

même par un matin de neige.

Les Pokkoulis, un album du Père Castor,

une histoire de Isabelle Jan & Pierre Luc

illustrations de Etienne Morel

sur un thème de Masako Kodaira

Un livre de 1965

sur le shop ici ♣ or etsy shop for worldwide shipping here ♣

IMG_3852-2

IMG_3854-2

IMG_3855-2

IMG_3857-2

IMG_3858-2

IMG_3861-2

IMG_3897-2

IMG_3856-2

IMG_3860-2

IMG_3898-2